Archive for the ‘Non class’ Category

Maxi-prix pour mini-maison

mardi, septembre 1st, 2009

Elle n’a que 2,74m de large et 12,8m de long. Pourtant cette maison de trois étages réputée être la plus étroite de tout New York a tout d’une grande quand on étudie son prix de vente: 2,7 millions de dollars (1,9 million d’euro).

bedford_street_green_15166s.jpgSitué au 75 1/2 Bedford Street, en plein Greenwich Village, cette bâtisse de briques rouges a été construite en 1873 dans le petit espace qui servait d’allée entre les habitations du 75 et du 77 de la rue.

Véritable curiosité, c’est aussi l’une des maisons les plus photographiées de ce très chic quartier de Manhattan. Une plaque fixée à l’entrée rappelle que la poétesse Edna St. Vincent Millay et que l’anthropologue Margaret Mead y ont vécu.

L’agent immobilier Alex Nicholas assure que les demandes affluent, d’autant que la maison est traversante et donne sur un jardinet. « C’est un lieu enchanté, plein de lumière et de charme », résume-t-il. Seul point noir à ses yeux: « il faut être bigrement intelligent pour décorer une maison aussi étroite ».

Polémique autour du célèbre buste de Néfertiti

jeudi, mai 7th, 2009

CULTURE – Il s’agirait d’un faux selon un historien de l’art…

article_nefertiti.jpgNéfertiti, la «plus belle reine d’Egypte», est au cœur d’une polémique enflammée. Un historien de l’art réputé, Henri Stierlin, affirme que le buste de la reine serait un faux fabriqué en 1912 pour faire des essais de polychromie. Une thèse qu’il défend dans son livre «Le buste de Néfertiti, une imposture de l’égyptologie?» (Infolio).

Imposture?

Selon Stierlin, auteur de dizaines d’ouvrages sur l’Egypte, l’Orient ou le monde islamique ancien, le buste aurait été fabriqué sur le chantier même de la fouille, en 1912, par un artiste du nom de Gerardt Marks, à l’initiative de l’archéologue allemand responsable Ludwig Borchardt. L’archéologue voulait un portrait de la reine portant la tiare dont on savait qu’elle se parait. Il voulait par ailleurs, avec des pigments anciens découverts lors des fouilles, faire des essais de polychromie, affirme Stierlin.

Comment un vulgaire moulage a-t-il pu être perçu comme une oeuvre authentique? La méprise date du 6 décembre 1912, date de la visite sur le site d’archéologie d’un prince allemand. Le prince se serait extasié devant le buste et l’archéologue n’aurait pas eu «le courage de ridiculiser» ses hôtes, avance l’historien.

Obama debarque en juin en France

jeudi, mars 26th, 2009

18866714.jpg

Obama sera en France en juin

jeudi, mars 26th, 2009

18816532.jpg

Le bateau d’Eliès est perdu…

lundi, décembre 29th, 2008

Alors que l’état de santé de Yann Eliès permettra son rapatriement mercredi 31 generali.jpgdécembre, son monocoque Generali est perdu en mer. Car depuis le 23 décembre, la direction de course ne reçoit plus les signaux de la balise de positionnement du monocoque. Celle-ci a cessé d’émettre et il n’y a plus aucun moyen de retrouver le bateau. A moins d’y aller à l’instinct, dans des creux de 7 à 8 mètres…

La centrale photovoltaïque la moins chère au monde

mardi, novembre 18th, 2008

Le groupe juwi, (Allemagne), construit la plus grande centrale photovoltaïque du monde sur une ancienne base aérienne militaire, une centrale capable de produire 40 MW et mettant en oeuvre les dernières avancées technologiques en matière de modules à couches minces.

Par comparaison : la plus grande centrale photovoltaïque au monde actuelle a une capacité de production d’environ 12 MW et une centrale nucléaire produit 1500 MW soit 40 fois plus.

breve2230b.jpgLa centrale, couvrira la moitié d’une surface de 220 ha. Il faut plus d’une heure pour parcourir en marchant le périmètre de cette zone d’environ deux kilomètres de long et un kilomètre de large. La surface au sol de la centrale correspond à peu près à celle de 200 terrains de foot ». Elle est capable d’alimenter 10 000 foyers.

Puissance : 40 MW
Surface en modules : env. 400 000 m², env. 550 000 modules à couches minces (First Solar)
Production annuelle : env. 40 millions kWh (correspond aux besoins annuels de plus de 10 000 foyers)
Économies de CO2 : env. 25 000 t/an
Investissements : environ 130 millions d’euros
Prix spécifique : env. 3 250 !/kW

Les jolies fleurs d’un festival japonais étaient… des plants de pavot

dimanche, mai 18th, 2008

Une municipalité japonaise hôte d’un festival d’horticulture a été contrainte de détruire des milliers de fleurs, un policier s’étant aperçu qu’il s’agissait de plants de pavot.

Tout semblait pourtant prêt pour la tenue du festival annuel d’horticulture de la ville fin mai, jusqu’à ce qu’un policier soit troublé par la ressemblance de certaines fleurs avec le pavot interdit au Japon, a-t-elle précisé.

article_photo_1210749404843-1-0.jpg« On avait bien vu quelques-unes de ces fleurs ces dernières années, mais personne ne s’était rendu compte qu’il s’agissait d’une variété interdite… Nous sommes très surpris! », a-t-elle assuré.

Les graines des fleurs présentées au festival sont importées de l’étranger et la ville va chercher à comprendre comment des graines de pavot ont pu s’immiscer dans le stock, a précisé la responsable.

Le latex de la fleur de pavot peut être utilisé pour fabriquer de l’opium, une drogue interdite par la convention unique de l’ONU sur les stupéfiants.

Un Suisse saute de 650 mètres avec le parachute de Léonard de Vinci

vendredi, mai 2nd, 2008

article_photo_1209237980053-1-0.jpgUn parachutiste suisse de 36 ans a sauté sans encombre samedi à Payerne (canton de Vaud) d’une altitude de 650 mètres avec une réplique du parachute imaginé à la fin du XVe siècle par Léonard de Vinci.

Olivier Vietti-Teppa, un parachutiste sportif passionné a ainsi réalisé le premier saut humain jusqu’au sol avec un tel engin. En 2000, le Britannique Adrian Nicholas avait tenté le saut mais avait lâché son parachute de 80 kg pour terminer sa descente de manière classique.

Après le saut depuis un hélicoptère en vol stationnaire à 650 mètres d’altitude le parachute s’est ouvert à 600 mètres, a précisé le parachutiste suisse.Le parachute utilisé vendredi a été réalisé avec des matériaux modernes selon les spécifications de Léonard de Vinci dans un texte de 1485 accompagnant le schéma d’un parachute pyramidal.

L’engin est composé « de quatre triangles équilatéraux de 7 mètres de côté en toile de parachute », a expliqué Olivier Vietti-Teppa. La base de la pyramide a été réalisée avec un carré de toile de moustiquaire qui permet à la voile de se déployer en supprimant le cadre rigide prévu par l’artiste touche-à-tout de la Renaissance.

Inconvénient du dispositif: il est impossible à diriger ou à manoeuvrer. « On descend au gré du vent », a relevé le parachutiste.

Brésil: un prêtre tentait un vol avec mille ballons, abandon des recherches

mardi, avril 29th, 2008

L’armée de l’air brésilienne a mis fin jeudi aux recherches d’un prêtre catholique disparu en mer en tentant un vol accroché à un millier de petits ballons gonflés à l’hélium, alors que les fidèles multipliaient leurs prières.article_photo_1209106360500-1-0.jpg

D’importantes recherches avaient été lancées dès dimanche soir dans l’Etat du Parana (sud du Brésil) après la disparition du prêtre, Adelir de Carli, 41 ans, parti pour un vol qui devait durer une vingtaine d’heures.

La famille du prêtre a indiqué jeudi avoir affrêté un avion privé pour continuer les recherches dans une zone où quelques-uns des ballons ont été repérés au large des côtes de l’Etat de Santa Catarina.

Dimanche, alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises, Di Carli, équipé d’un casque et d’une combinaison d’aérostier, est parti de Paranagua dans l’Etat du Parana en direction de l’ouest mais il a été rapidement emporté dans les airs et poussé vers la mer en direction du sud-est où il a disparu.

Huit heures après le décollage il a été porté disparu par les autorités portuaires. Au cours de son dernier contact radio avec la police, dimanche soir, le prêtre avait signalé des problèmes. Il avait un GPS mais ne savait pas s’en servir.

Le 13 janvier, le prêtre aérostier accroché à 500 ballons avait déjà parcouru avec succès une distance de 110 km entre une localité du Parana et la ville de San Antonio en atteignant une altitude de 5.000 mètres.

L’exploit du père De Carli était destinée à figurer dans le livre des records, le Guiness Book, pour recueillir des fonds pour la construction d’une maison de retraite pour des routiers, à l’initiative de la Pastorale des Routes qui fournit une aide spirituelle aux chauffeurs de poids lourds qui passent quotidiennement à Paranagua, l’un des principaux ports du Brésil.